Le Centre d’études franco-russe (CEFR) propose des aides à la mobilité pour 2015, d’une durée de quatre mois minimum (consécutifs ou non) à neuf mois, pour des séjours de recherche en Russie, Biélorussie, Ukraine ou Moldavie. Ces aides sont ouvertes aux doctorants en sciences humaines et sociales originaires de l’Union européenne ne bénéficiant pas d’un financement de thèse (nota bene : les doctorants en fin de thèse et les candidats de plus de 35 ans ne sont pas prioritaires ; les allocataires de recherche, doctorants bénéficiant d’un contrat doctoral ou d’autres bourses de recherche françaises ou européennes ne sont pas éligibles).

Les candidats doivent être engagés dans une thèse sur la Russie, l’Ukraine, la Biélorussie ou la Moldavie dans l’un des domaines des sciences humaines et sociales (anthropologie, études littéraires et artistiques, histoire, géographie, philosophie, sciences politiques, sociologie etc.). Ils doivent démontrer une très bonne maîtrise du russe, écrit et parlé.

Les bénéficiaires de l’aide à la mobilité seront intégrés à l’équipe et à la vie du Centre et invités à participer à ses manifestations scientifiques (séminaires, colloques...). Ils bénéficieront des capacités logistiques du Centre, des opportunités de publication et des liens scientifiques déjà établis.

Les candidats sont invités à envoyer avant le 21 février 2016. 

Plus d'information : http://www.centre-fr.net/events/517/